90431159_p

Pour ce Ramadhan, je suis heureuse de partager avec vous plusieurs documents alors voici le 1er:

tous les deux jours je vous posterai des cours sur le Ramadhan, ces cours sont tirés du forum EL ILM

qu allah vous guide et vous récompense de votres progrès dans le din

Définition et origine du jeûne


QU’EST-CE QUE LE JEÛNE (AS-SIYAM) ?

Dans la langue arabe, c’est l’abstinence «El Imsak». Religieusement, c’est l’abstinence avec l’intention d’adoration. Cette abstinence concerne la nourriture, les boissons, les rapports conjugaux ainsi que l’ensemble des « Moufattiratt» (tout ce qui annule) du lever de l’aube au coucher du soleil.


ORIGINE DU JEÛNE : A QUEL MOMENT LE JEÛNE FÛT RENDU OBLIGATOIRE ?

Ce fût un lundi du mois de Cha’bane de la deuxième année de l’Hégire. Au début, les gens avaient le choix entre jeûner ou ne pas jeûner mais, s’ils ne jeûnaient pas ils devaient donner à manger aux pauvres chaque jour ( Fidya ). Puis, il devint obligatoire. Seuls, les vieux et les femmes ne pouvant pas jeûner donnent à manger aux pauvres. Il est cependant permis aux malades ainsi qu’aux voyageurs de rompre le jeûne à condition de rattraper un nombre égal de jours.

Le jeûne du Ramadhan est un pilier de l’Islam et une obligation parmi les obligations

Allah a dit : Traduction relative et approchée :

"Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyâm ( le jeûne ) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété". S2 V183

Et Il a dit : Traduction relative et approchée :
"Le mois de Ramadhan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent ce mois, qu’il jeûne !" S2 V185

Il est également rapporté d’après ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) que le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Les fondements de l’Islam sont au nombre de cinq : Le témoignage qu’il n’y a pas de divinités sauf Allah, et que Mouhammad est le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, le versement de l’aumône légale ( Zakât ), le pèlerinage à la Maison Sacrée ( Hadj )et le jeûne du mois de Ramadhan. »[1]

La nation musulmane est unanime quant au fait que le jeûne du mois de Ramadhan constitue un des piliers de l’Islam. Ce principe étant connu de chacun, celui qui vient à le renier devient alors mécréant et apostat vis-à-vis de l’Islam.


Note :
[1] Rapporté par al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi et Nassaï .
Sources :
Fatawa as Siyam, Kitab el Ijma’ de ibn Moundhir, Tamam al Minna de cheïkh al Albani, Sifat Sawm an-Nabi de ‘Ali Hassan al Halabi & Salim al Hilali, Sifat as-Siyam wa Ahkamouhou de Oussama al Qoussi, Al Wajiz de ‘Abdoul ‘Adhim ibn Badawi …

http://www.al.baida.online.fr/le_jeuneramadhan.htm

Note : Nous vous précisons que la plupart des auteurs cités ici ne sont pas des auteurs recommendé dans le minhaj et la 'aquida mais que par contre leurs ouvrage dans le domaine du fiqh sont reconnu, c'est pourquoi ils ont été utilisé par le site Al Baida. Mais nous préférons, vous prévenir qu'il existe des mises en gardes contre Al-Qoussi, Ali Hassan al Halabi et Salim al-Hilali et Ibn Badawi

 

Parmi les mérites de Ramadan

Shaykh 'Abdullah Ibn Salih Al-Fawzan
Abû Huraira (radiallahu ‘anhu)a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : " Toute action du fils d’Adam sera multipliée de dix à sept cents fois. Allah, Puissant et Sublime, a dit : " Sauf le jeûne, car il est pour Moi et Je le récompenserai. Il abandonne ses désirs et sa nourriture pour Moi. Il y a deux joies pour le jeûneur. Lorsqu’il rompt son jeûne et lorsqu’il rencontre Son Seigneur. Et l’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que l'odeur du musc. " [1]


Ce hadith est la preuve de la vertu du jeûne et du rang qu'il possède auprès d’Allah. Quatre de ses nombreuses vertus apparaissent dans ce hadith et elles sont :


1. Les jeûneurs recevront leur récompense complète sans compter, chaque bonne action sera récompensé de dix à sept cents fois, sauf le jeûne. En effet, sa récompense n'est pas limitée à ce nombre, mais Allah le récompensera comme Il veut. Ceci parce que le jeûne est (parmi les formes de) patience et Allah a exposé :
" La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter " [2]

Al-Awza'i dit de ce verset : " Il ni sera pesé pour eux, ni mesuré, mais plutôt il leur sera simplement servi comme la nourriture est servie. " [3]


2. En effet Allah a lié le jeûne à Lui, à la forme conjonctive, par dessus tout autre type d'actes. Et ce lien est suffisant pour montrer son statut noble. Ceci, et Allah est plus savant, est dû au fait qu’il englobe toute la journée. Ainsi, on peut constater que le jeûneur a négligé ses désirs, tandis que son âme languit constamment après eux. Ceci, dans la durée, n'est pas trouvé ailleurs que dans le jeûne, particulièrement les jours d'été en raison de leur longueur et de la chaleur. Le refus de l'individu des choses qu'il désire est un acte d'adoration, qui sera récompensé. Ceci parce que le jeûne est un secret entre le serviteur et son Seigneur. Personne ne le connaît sauf Allah, le Très-Haut. C'est une action (cachée) intérieure, qui ne peut être vu de la création, ainsi riya' (l’ostentation) ne peut pas y entrer.


3. Quand celui qui jeûne rencontrera son Seigneur, il sera enchanté par son jeûne en raison de ce qu'il verra comme abondance, bonne position et récompense dus à l’acceptation de son jeûne, qu'Allah lui a accordé en premier lieu.

Quant à sa joie lorsqu’il rompt le jeûne, elle est due à l'achèvement de l'acte d'adoration et qu’il (le jeûne) est libre du mal et des choses interdites. Ceci est parmi les types de joie louées puisque c'est une joie qui émane de l'obéissance à Allah et de l'achèvement du jeûne, en raison de la grande récompense promise. Comme Allah dit :

" Dis : Par la grâce et la miséricorde d'Allah et par cela, réjouis-toi " [4]


4. L’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que le parfum du musc. Cette belle odeur sera pour le Jour du Jugement qui est le jour où la récompense pour les actions sera manifeste. Ceci est basé sur une narration du hadith : " …plus agréable à Allah le Jour du Jugement … " [5]

De même dans la vie de ce monde, car c'est le temps de la manifestation des signes d'adoration, en raison de la narration :
" Et l’haleine du jeûneur quand il expire la nourriture (qu’il a mangé précédemment) est plus agréable à Allah que l'odeur du musc " [6]

Ce parfum, détesté par les gens qui le sentent dans ce monde, sera cependant plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Ceci parce c’est quelque chose qui provient de l'obéissance à Allah.

Ibn Hibban a dit : " Le signe qui marquera les croyants le Jour du Jugement est la brillance (de leurs visages) en raison de leurs ablutions (wudhu) dans ce monde, qui les distinguera du reste des nations. Et leur marque le Jour du Jugement en raison de leur jeûne sera une haleine agréable, plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Ceci afin que l'on puisse les reconnaître pour cet acte. Nous demandons à Allah de nous accorder la bénédiction ce jour. " [7]

Et parmi les mérites de Ramadan est qu'Allah a distingué ceux qui jeûnent par une porte spécifique parmi les portes du Paradis. Personne d’autre qu’eux n'entrera par cette porte. Sahl Ibn Sa'ad (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :
" En vérité, il y a une porte dans le Paradis, qui est Ar-Rayan. Le Jour du Jugement, ceux qui jeûnaient entreront par là, personne d'autre qu'eux n’entrera par celle-ci. Et quand ils seront entrés, elle se fermera, et personne n'entrera par elle (après eux)." [8]

Et dans une narration :
" Et quiconque y entre aura à boire. Et quiconque boira ne se sentira plus jamais la soif. " [9]

Cependant, ces mérites ne sont atteints que par celui qui jeûne avec sincérité en s'abstenant de nourriture, de boisson, de relations sexuelles, d’écouter ce qui est illicite, de regarder vers l'interdit et de gagner ce qui est illégal.
Ainsi, ils doivent jeûner et s'abstenir des actes coupables.

La langue doit jeûner et s'abstenir de la médisance et du faux serment. Ceci est le jeûne légiféré, dont le résultat sera la grande récompense. Et s’il n'est pas ainsi, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :
" Quiconque n'abandonne pas le mensonge et le fait d’agir sur cela, alors Allah n'a aucun besoin qu’il abandonne sa nourriture et boisson. " [10]

Et Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : " Il se peut que le jeûneur n’est de son jeûne que la faim et la soif. Et il se peut que celui qui prie la nuit n’est que la fatigue et le sommeil. " [11]


Notes de bas de page :
[1] Al-Bukhari (4/103) et Muslim (1151)
[2] Sourate Az-Zumar : 10
[3] Tafsir Ibn Kathir (7/80)
[4] Sourate Yunus : 58
[5] Cette formulation est trouvée dans le hadith de Muslim (le Livre du jeûne: 163)
[6] Rapporté par Ibn Hibban et Ahmad
[7] Voir Sahih Ibn Hibban (8/211)
[8] Al-Bukhari (4/111) et Muslim (1152)
[9] Cet ajout au hadith est trouvé dans le Sahih d'Ibn Khuzaima (n°1903)
[10] Al-Bukhari (10/473)
[11] Rapporté par Ahmad, Ibn Hibban et d'autres avec une chaîne de transmission authentique.


Article tiré du site allahuakbaar.net
Source : Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 27-29)
Traduit par les salafis de l’Est

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=204